22 novembre 2012 à 15h40
103 000$

Appel à
tous

Nous vous remercions d’avoir donné si généreusement ! Un courriel sera bientôt envoyé aux donateurs, dans lequel nous ferons un suivi sur l’utilisation des fonds.

Nous avons vu et entendu, nous sommes tous témoins.
Nous avons entendu Gabriel Nadeau-Dubois.
Nous connaissons bien ses mots, parce que ces mots ce sont aussi les nôtres.
Dans sa bouche comme dans les nôtres, ces mots signifient cohérence, loyauté et intégrité.

Nous avons entendu Gabriel Nadeau-Dubois et nous avons entendu le juge Denis Jacques.
Et nous demandons : Mais où y a-t-il outrage, exactement ?
Le respect des décisions collectives serait-il un crime ?
La liberté de parole serait-elle un outrage ?

Les mots prononcés, ce sont les nôtres.
Nous les faisons nôtres et les réitérons.
S’il faut condamner quelqu’un, nous sommes des milliers à punir.

Il est bel et bien question de justice ici.
Non pas de celle qu’on prétend avoir rendue, mais de celle que nous voulons voir se réaliser.
Car, en fait, il n’est pas question de Gabriel Nadeau-Dubois.
Il est question des milliers d’entre nous qui nous reconnaissons dans ce printemps érable.
Il est question de tous ceux et de toutes celles qui se sentent visés par l’accusation.
Il est question de cette corruption qui gangrène la politique, tandis que c’est la jeunesse qui est au banc des accusés.

Aujourd’hui, la justice trahit la démocratie.
Il faut que Gabriel appelle de cette décision.
Nous l’accompagnerons dans cette démarche.
Mais, plus encore, nous continuerons à avoir espoir malgré les outrages des tribunaux.
C’est un appel à tous car c’est tout le mouvement qui est condamné.

Faisons appel.
Ensemble.

 

Conception Molotov